Affiner votre recherche
filtrer les produits
Marques

Couleur

Genre

Famille

Prix
0 € 200 €
R-Value

Made In

Voir tous nos matelas de bivouac / randonnée

Découvrez ici notre sélection de matelas de bivouac pour la randonnée, le camping, les trekkings et expéditions en stock à Chambéry (73) dans notre magasin spécialisé Montagne et Voyages depuis 2005. Achat, vente en ligne et livraison 48H partout en France. Grand choix de matelas de randonnée en mousse, coquille d’œuf, auto-gonflant ou gonflant, de très compact et léger à très épais et isolant, nous aurons certainement un matelas de bivouac qui répondra à vos attentes parmi les plus grandes marques : THERMAREST, Nemo Equipment, SEATOSUMMIT, Big Agnès etc...
21 produits trouvés

En savoir plus :

Comment choisir son matelas de bivouac ?



Le matelas de bivouac fait partie des éléments indispensables à prévoir au même titre que son sac de couchage ou sa tente pour une randonnée itinérante en Montagne et en Voyages. C’est un élément indissociable de la chaine d’isolation et de confort entre le sac de couchage et le sol de la tente. S’il est trop fin, on a l’impression de dormir à même le sol. S’il est trop dur, sur une planche de bois. S’il est trop mou de dormir sur un bateau en pleine mer. S’il est trop bruyant, c’est nuit blanche assurée… Or nous dormons tous de façons différentes, à la recherche de postures idéales et aimons nous reposer sur des matières et des duretés bien différentes.
Pour comparer les matelas de bivouac et trouver son bonheur parmi un grand choix à la vente, on s’intéressera donc bien sûr au poids, à l’encombrement pour son sac à dos de grande randonnée ou ses sacoches de vélo-voyage, mais aussi au type de tissu (matière et Deniers), au confort, à l’épaisseur et à sa R-Value…



Quel sont les différences entre les matelas de randonnée ?



Actuellement, on trouve en magasin 4 familles de matelas de bivouac qui sont :



1-Le matelas mousse ou en Z



Le matelas mousse ou matelas coquilles d’œuf type Z-LITE Thermarest existent depuis des années pour la randonnée itinérante, les trekkings etc... Il est à la fois très économique (entre 10€ et 50€), léger (entre 180g et 410g), très résistant et durable. Il ne risque pas de se percer sur un chardon ou une cactée. Il est très prisé des puristes du bivouac à même le sol sous un tarp. Certains experts du bivouac le recoupe parfois encore aux ciseaux pour gagner du poids. Il est également privilégié des étudiants qui parcourent les différents GR20 (Corse), GR10 (Pyrénées), GR5 (Alpes) en randonnée itinérante, mais également des alpinistes et des expéditions sur toute la planète à la recherche de sécurité et de certitude de solidité.
L’inconvénient du matelas mousse en randonnée est clairement l’encombrement sur le sac à dos et son léger manque de confort (mais tout est question d’habitude). La plupart du temps, le matelas mousse est roulé/plié et fixé sur le côté latéral du sac à dos. Il peut également se ranger sous le rabat supérieur du sac à dos. Le taux d’isolation R-Value est généralement bas, entre 1 et 2 si utilisé seul.
>Pour en savoir plus sur les R-Value, lire notre article complet sur la norme ASTM F3340-18 ici<
Le matelas mousse ou Z-LITE convient donc parfaitement à une utilisation en été ou par températures clémentes. En camping ou pour des périodes assez longues de bivouac type 15 jours à 3 semaines, en trekking, on privilégiera plutôt un matelas plus épais et plus confortable.

Notre astuce sur le matelas en mousse :
Une fonction intéressante de ce matelas mousse en alpinisme ou expédition (sur la neige par exemple) est de l’ajouter sous un autre matelas auto-gonflant ou à gonfler, ce qui apporte ainsi sécurité (à l’abrasion, aux petits cailloux) et améliore l’isolation. En effet, les R-Value s’ajoutent lorsque l’on superpose des matelas de bivouac…



2-Le matelas auto-gonflant



Le matelas auto-gonflant a été le successeur historique du matelas en mousse en randonnée itinérante. L’intérêt est un volume plus compact pour le glisser à l’intérieur d’un sac à dos ou une sacoche de vélo et une grande facilité de remplissage.
En théorie, pas la peine de souffler. On aime également la stabilité de ces modèles pendant la nuit. Certes le terme d’auto-gonflant est un peu pompeux, car il faut toujours finir à la bouche le remplissage pour valider la dureté souhaitée.
Le côté pratique du matelas auto-gonflant est sa résistance des mousses internes et tissus externes assez solides, sa facilité de réparation et son prix raisonnable. Les inconvénients se situent sur les problèmes de valves ou de fuites lentes assez récurrentes aux thermo-collages (pris sous garantie par les fabricants), une fragilité possible au perçage par les cactées, mais surtout son confort qui peut être limité (modèles à 2,5cm d’épaisseur). Le matelas auto-gonflant, très stable est très apprécié de nos clients aimant en effet la sensation d’un dos assez raide et bien tenu.



Notre avis sur l’évolution du matelas auto-gonflant :
Certains annonçaient déjà la fin du matelas auto-gonflant qui a eu ses heures de gloires il y a 10 ans mais c’est faux. Les nouveaux modèles modernes type PROLITE APEX de THERMAREST en 5cm d’épaisseur sont beaucoup plus confortables, très isolant (R-Value de 4), résistants (tissu 50 Deniers) et très stables avec un poids assez raisonnable (630g).



3-Le matelas à gonfler



Le matelas à gonfler est la solution moderne pour des sommeils réparateurs et un encombrement minimum en randonnée ou au camping. Il est épais, douillé la nuit et très compact et léger dans le sac à dos. Beaucoup de fabricants (Thermarest, Seatosummit, Nemo Equipment…) ont plongés littéralement sur cette nouvelle famille de matelas. En effet, tous les randonneurs recherchent à la fois un petit volume dans le sac à dos, un matelas léger et un grand confort de sommeil.
L’inconvénient des sacs à gonfler est la fragilité (risque de perçage pas très agréable lorsque l’on est à l’autre bout du monde), les tissus parfois bruyants, et les taux d’isolation à AIR pas toujours suffisants pour couvrir les 4 saisons. Il faut donc bien regarder les R-Value en fonction de la période de l’année d’utilisation.
On prévoit ainsi un matelas à gonfler de 2.0 pour l’été en randonnée, un 3.5 pour une utilisation 4 saisons (Pérou, Népal) ou un 4.5 minimum pour se poser sur un glacier en altitude (voir descriptif des R-Value plus bas dans cet article)…

Autre point qui peut être gênant : un gonflage à la bouche.
Pour un seul matelas, honnêtement, pas de souci, c’est assez rapide.
Par contre, si vous êtes l’heureux papa d’une famille de 4 oursons à qui il faut gonfler chaque matelas au camping ou en randonnée itinérante, vous serez ravi de savoir qu’il existe des sacs de gonflage adaptés à chaque marque et type de valves (Thermarest, Seatosummit, Nemo Equipment…). Cela évite les maux de têtes et tout le monde peut participer facilement à la mise en place du campement tout en s’amusant.

Les sacs de gonflage évitent aussi de souffler de l’air humide qui pourrait geler à l’intérieur des sacs par températures négatives en Haute Montagne et en hiver. Facteur important sur les matelas prévus pour dormir en très haute altitude comme les X-THERM de THERMAREST livrés d’origine avec la housse de gonflage.



Bonne nouvelle des fabricants : Désormais, de nombreux matelas de bivouac sont livrés d’origine avec une housse de gonflage très pratique et inclus dans le prix du matelas :-)

Les meilleures ventes de cette famille des matelas à gonfler sont en 2019 :
1-Le Matelas NeoAir Venture de Thermarest pour son prix économique et sa stabilité liée aux petits boudins (5cm d’épaisseur) : utilisation estivale.

2-Le Matelas Astro 20 REG de Nemo Equipment pour son rapport qualité/prix, sa petite taille comprimée, son petit coussin intégré et son poids de 570g pour 9cm d’épaisseur

3-Le Matelas X-Lite de THERMAREST pour sa légèreté en utilisation 4 saisons (à peine 340g) pour 6,3cm d’épaisseur



4-Le matelas avec pompe intégrée



Certains matelas de bivouac sont munis d’une pompe intégrée. Bien que très pratique, celle-ci alourdit le matelas. Elle est donc plutôt réservée à une utilisation en camping, ou à portée d’un van aménagé, d’une moto, d’un 4×4 etc… quand le poids n’est pas un critère principal. Les matelas avec pompe intégrée sont donc en général sélectionnés pour le confort avec de belles épaisseurs bien confortables.



Que faut-il regarder lorsque l’on compare les matelas de randonnée entre eux ?



1- Le poids du matelas




Ce critère est certainement l’un des plus comparé entre les matelas de bivoauc. En effet, pour une randonnée en autonomie, lorsque l’on porte toutes ses affaires dans son sac à dos (tente, sac de couchage, matelas, réchaud, popote etc…), chaque gramme compte. Plus on est léger, mieux se porte notre dos. Si par contre vous portez le matelas sur une mule ou un Yak, sur un Kayak ou un vélo/voyage, le poids sera moins déterminant et encore :-)



2-L’épaisseur du matelas




L’épaisseur du matelas de bivouac permet d’avoir une bonne idée de son confort.
Un matelas de 2,5cm une fois gonflé (à fond) donnera l’impression d’une planche molle en randonnée.
Un matelas de 5cm apportera du confort en itinérance.
Un matelas de 11cm sera aussi confortable que votre lit pour des trekkings lointains :-)



3-Les dimensions du matelas




La largeur de 51cm en moyenne ( 20 pouces) d'un matelas de bivouac est devenue la norme.
Certaines tentes 2 places font d'ailleurs 101cm pile de largeur.
Mais certains matelas de randonnée dit « Wide » sont plus larges (64cm= 25 Pouces) pour plus de confort quand on dort sur le ventre bras écartés par exemple ou que l’on est large d’épaule (grimpeur, kayakiste etc…).
La longueur : 120cm pour les modèles « SHORT » (on pose alors ses pieds sur un sac à dos vide), 168cm pour les modèles dit « WOMEN », 183cm étant le modèle standard dit « REGULAR » ou 198cm dit « LONG » pour les grands gabarits.



4-Le volume plié du matelas




Un matelas de bivouac de Ø13 x 50cm sera forcément beaucoup plus encombrant qu’un modèle en Ø10 x 19cm qui se glissera facilement à l’intérieur du sac. Vérifiez bien avant l’achat la taille de celui-ci. Si elle n’est pas renseignée sur la fiche produit, le volume risque d’être impressionnant à réception.



5-Le Denier du tissu exprimé par la lettre D




Un matelas en 7D = 7 deniers sera 3 x plus fin et fragile qu’un matelas en 20D = 20 deniers et 10x plus fin et fragile qu’un tissu en 70D = 70 deniers. Dans tous les cas, s’il s’agit d’un matelas gonflant, aucun ne résistera à une épine de cactée d’Amérique du Sud. Prévoyez, en voyages, pour tous ces modèles, d’avoir toujours un kit de réparation sur le terrain. On oublie également le jet de piolets ou de crampons dans la tente après une course d’alpinisme sous peine de percer son matelas en expé : c’est du vécu :-) Certains matelas de randonnée ont des Deniers différentiés dessus/dessous. On n’abîme et use que très peu le tissu du dessus, vérifiez donc surtout le Denier de la face inférieure du matelas.



6-La matière du matelas




En plus du « Denier » qui donne une idée de résistance du tissu, regardez la composition du matelas de randonnée. Par exemple, on sait que le polyester est plus léger mais plus fragile que le Polyamide (Nylon). Vérifiez aussi si le tissu possède ou non une enduction Polyuréthane ou si le tissage est de type Ripstop ou mini Ripstop qui lui apporteront plus de résistance à l’abrasion et aux frottements.



7-La R-Value du matelas




La R-Value est un élément fondamental qui permet de comparer l’isolation réelle de chaque matelas en randonnée itinérante. Jusqu’en 2019, elle était calculée et exprimée que par certains fabricants utilisant des techniques et protocoles de test différents. A partir de 2020, tous les matelas de bivouac sont testés selon le même protocole défini par l’ASTM sous la norme F3340-18. Tous les matelas peuvent ainsi être comparés avec le même type de R-Value.
Pour faire simple, la R-Value indique la plage d’utilisation par saisons et par température :
R-value entre 0 et 2 : saison chaude (conditions estivale)
R-value entre 2 et 3 : 3 saisons (du printemps à l’automne)
R-value entre 3 et 4 : 4 saisons (les plus polyvalents sauf froid extrême)
R-value entre 4.5 et 8 : Températures extrêmement basses (Haute Altitude, Glaciers, Grand Nord…) pour les expéditions et dormir sur la neige…
Les R-value peuvent s’additionner. Il y a également la même différence entre deux matelas de R-Value 2 et 4 en terme d’isolation qu’entre deux matelas de R-Value 4 et de 6.


Pour tout savoir plus sur les R-Value de 2020, lire notre article complet sur la norme ASTM F3340-18 >



Comment nettoyer puis stocker son matelas de bivouac ?



Une fois votre séjour en camping, en randonnée itinérante ou votre voyage terminé, profitez-en pour passer un petit coup d’éponge ou un linge humide sur le dessus et le dessous du matelas surtout s’il a été déposé à même le sol, dans l’herbe ou sur la terre. Pliez-le sur un sol bien dur puis roulez- le du bas vers la valve pour bien vider tout l’air et l’humidité résiduelle. Essayez d’éviter un maximum les plis. A stocker au sec : attention aux caves et aux garages humides. A l’inverse, les coutures thermo-collées n’aiment pas les trop fortes chaleurs : évitez de laisser votre matelas en plein soleil ou sur la plage arrière d’une voiture.
Sinon, rien de spécifique à prévoir…



Notre avis sur les matelas de randonnée modernes et comment faire son choix :

Aujourd’hui, on trouve à l’achat en magasin spécialisé un très grand choix de matelas pour la randonnée itinérante, le camping et le bivouac. Avec l’aide des renseignements ci-dessus, il vous sera facile d’isoler du catalogue les matelas qui vous correspondent le mieux. Voici les quelques questions à se poser et quelques exemples de réponses à adapter en fonction de ses priorités :


Est ce que je recherche un matelas de bivouac uniquement pour l’été ou doit il être isolant pour 3/4 saisons, des randonnée d’altitude, être posé sur la neige ou un glacier, en expé ?

Triez pour cela facilement les matelas de bivouac par leurs R-Value. Un NeoAir Trekker de Thermarest avec sa R-Value de 3 est typiquement le modèle de trekking 4 saisons de référence pour le Népal, le Pérou etc…


Quelle type de dureté et stabilité je recherche (notion de confort) ?

Les matelas auto-gonflant de 2,5cm à 5cm sont bien durs et stables, les matelas « à gonfler » épais (9cm à 11cm) plutôt souples et mobiles avec un choix de modèles important à sonder ou à tester en magasin. Par exemple le matelas à gonfler Tensor de Nemo Equipment type 4 saisons est à la fois léger (425g), très isolant, confortable (8cm d’épaisseur) et très très stable.



Le poids est-il déterminant pour moi ?

Si oui, plus le matelas de randonnée est léger, mieux ce sera. Le modèle de matelas à gonfler Uberlight de Thermarest pèse 250g seulement. Il est peut être votre Saint Graal :-)



Votre budget est très serré ?

Vous avez juste besoin d’un matelas de bivouac le moins cher possible pour un bivouac occasionnel entre amis ou pour un festival ? Pas de souci, le modèle Frendo MAT 8 fait bien le job en été à moins de 10€ :-)



Vous recherchez la Rolls-Royce du confort en été avec un poids très léger ?

Le modèle de matelas de bivouac à gonfler ETHER LIGHT de SEATOSUMMIT vous rappellera le confort d’un matelas + sommier à domicile pour seulement 340g et 11cm d’épaisseur !